Le Birnéssite , matériau du futur ?

Des chercheurs ont réussi à recréer le processus de la photosynthèse à partir d'un matériau naturel, le birnéssite.

Ce minéral naturel, moyennant une transformation en laboratoire, sépare les molécules d'oxygène et d'hydrogène contenu dans l'eau grâce uniquement à l'action de la lumière. A l'instar de ce que font les plantes lors du processus de la photosynthèse. C'est en quelque sorte une pile à combustible naturel.

L’hydrogène ainsi extrait peut alors servir de carburant et s'inscrit dans la quête des sources à énergie propre.

Batterie ballon

Dernier article sur  le sujet sur sciences et avenir du 17 11 2016 

Le ballon à air comprimé est un système de stockage d'énergie simple et prometteur. L'électricité excédentaire d'une centrale éolienne alimente des compresseurs d'air qui remplissent des ballons placés sous l'eau. Puis la pression sous marine est ensuite utilisée aux moments souhaités pour vider naturellement les ballons, l'air passe alors dans une turbine restituant l'électricité nécessaire à l'alimentation du réseau.

Ce dispositif est actuellement testé dans des conditions réelles au canada. Le système aurait une longévité supérieur à toutes les batteries actuellement disponible sur le marché pour un coût bien inférieur.

Captation de la chaleur

La  récupération de la chaleur, de flux de gaz ou d’eau est illimitée ainsi de nombreuses sources de chaleur sont utilisables dans l’industrie,  la combustion des moteurs,  les énergies renouvelables, la nature.

La chaleur peut être  captée puis transformée en énergie électrique pour être revendue au réseau électrique ou pour être directement réutilisée.  L’objectif  est clairement de faire des économies d’énergie grâce à des dispositifs en maîtrisant l’apport calorifique  jusqu’alors perdu, cela devient maintenant  une évidence dans un contexte économique essoufflé.  Les solutions s’adaptent  sur des installations existantes comme des moteurs, des flux de gaz ou d’eaux chaudes, en transformant grâce à des turbines les calories en électricité.

Ce principe de captation de la chaleur et du mouvement est une des bases de la production électrique. Toutefois, aujourd’hui il s’agit d’agir dans un système plus large décentralisé qui adapte des générateurs de dernière génération en s'appuyant sur une énergie de proximité  qui demande uniquement à servir de nouveau.

Gaz, réglementation et COP21

Des  mesures ont été prises  en 1987 à Montréal signé par 196 pays pour mettre fin aux gaz chlorés CFC ( Chlorofluorocarbone) . Grâce à ce protocole, entre 2008 et 2010, les émissions  ont ainsi baissé, depuis la couche d’ozone, protectrice de toute la vie sur terre commence à se reconstituer (détails ) . Les CFC ont été remplacés progressivement par des gaz  HFC (hydrofluorocarbone) plus respectueux de l’environnement. L'adoption de la réglementation Européenne F-GAZ en 2014 a pour objectif de diminuer le réchauffement climatique.

Cependant beaucoup d'efforts restent à faire, la COP21 porte énormément d'espoirs mais laisse présager des accords internationaux difficiles à appliquer en raison d'une colossale disparité entre les pays riches, pauvres ou en voie de développement. Beaucoup d'entre eux ont des préoccupations bien éloignées du contexte global et la mise sur pied d'une économie durable serait un grand pas.  Toutefois espérons que cette rencontre internationale soit un succès à l'émergence d'une conscience collective accompagnée de fonds restrictifs sur les énergies fossiles pour aider à la transition énergétique.

Construire et consommer

Les points importants pour nous transformer :

  • La construction intelligente des bâtiments domestiques ou d'entreprises est une des clefs du développement durable, cela devient une nécessité pour d'une part faire des économies, d'autre part apporter un maximum de confort.
  • L'adoption des technologies innovantes doivent être mise en avant afin d'apporter dynamisme énergétique et conscience collective.
  • Le développement des transports durables est indispensable à une circulation aérée, redonnant vie aux centres villes.
  • Le changement des comportements vers une consommation raisonnée doit être un des socles civiques du bien être de la société de demain.
  • Une bonne distribution des flux électriques grâce à des réseaux intelligents est  primordiale.

Batterie de stockage

L’intégration des énergies variables de production, panneaux solaires, production locale,piles éoliennes privées, laissent à penser qu'il est nécessaire de prendre en compte le stockage  dans le futur du système énergétique. C'est un élément  essentiel dans le développement d'un réseau intelligent. Il permet de réduire les émissions de carbone et permet aux particuliers une utilisation énergétique optimisée.

Les quelques annonces faites sur les batteries compactes à usage domestique laissent présager un immense avenir à ce dispositif pour  stocker  à heures creuses via par exemple des panneaux solaires. Une énergie que la batterie restitue ensuite au foyer selon les besoins.

Les acteurs de la transition énergétique

rossas-1La clef de la réussite du développement d'un territoire se trouve dans la mobilisation des acteurs à tout d'abord générer la plus importante des dynamiques sans laquelle rien ne se fait, l'énergie humaine.

Dans un même temps, le territoire tire son développement des entreprises qu'il attire à lui, infrastructures, avantages géographiques, valorisation des ressources disponibles, qualité de vie. Enfin la mise en place de chantiers en transition d'énergie nécessite  une cohérence des acteurs locaux impliqués, accompagnée d'une conscience collective forte. Toutefois il est aussi indispensable de créer des ponts, des liens avec des filières identifiées au niveau  national ou international en s'inspirant de ce qui se fait déjà afin de capitaliser sur l'expérience accumulée.